Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 15:00
Victoire en solitaire sur la première étape !

Victoire en solitaire sur la première étape !

Matos pour le chrono...un peu juste pour limiter la casse

Matos pour le chrono...un peu juste pour limiter la casse

Je tenais vraiment à participer au Tour du Pays de Seyssel car apparemment la première étape me convenait bien. Le VSRP n'alignant pas d'équipe, je contacte le VC Rumillien par le biais d'un coureur (merci Pierrick). Leur équipe n'est pas complète et je vais donc porter leurs couleurs. Le Tour du Pays de Seyssel se déroule sur deux jours avec trois étapes, dont deux courses en ligne les samedi et dimanche après-midi et un chrono plat (70 mètres de D+) de 18,1 km le dimanche matin. Conscient de mes capacités limitées dans l'épreuve chronométrée, je vise surtout la première étape et ne préfère pas penser au général vu le temps que je vais perdre sur le chrono.

85 partants.

Les profils des trois étapes sont en fin d'article.

Etape 1 : Seyssel / Clermont (106,5 km)

Le parcours de cette étape est très clairement divisé en deux parties. La première, jusqu'au km 60 est dénuée de toute difficulté. Je reste en queue de paquet et économise mes forces. Une échappée d'une grosse dizaine de coureurs sort mais derrière cela roule bien, notamment par l'intermédiaire de La Motte Servolex. Je ne suis donc pas inquiet. Le plus dur est à venir. Effectivement, la seconde partie de course est beaucoup plus escarpée puisque trois GPM sont au programme. De plus l'arrivée se fait en bosse, après 10 km environ d'ascension.

Dans le premier GPM, la côte de Chanay, le peloton est toujours emmené par des coureurs de La Motte Servolex. Le peloton s'étire mais reste encore conséquent. Par contre, la descente un peu technique crée des cassures. La pente s'élève dès le bas de la descente. Là, le peloton explose. Je fais l'effort pour remonter dans les 10 du paquet. Au sommet, l'entente est mauvaise et les relais ne tournent pas. Devant, l'échappée dispose toujours d'une belle avance. J’accélère alors l'allure et emmène un petit groupe d'une dizaine de coureurs. Mais encore une fois, les relais ne tournent pas et quelques attaques viennent semer la discorde. J'attaque à mon tour. Deux coureurs me suivent et on parvient à creuser. On fait la descente à bloc, et la petite bosse également. Un des deux coureurs lâche : nous sommes plus que deux en chasse derrière l'échappée.

Bonne nouvelle : on aperçoit les hommes de tête, vers le km 92 ! Puis immédiatement la montée finale débute. L'écart n'est plus trop important et je sens que les jambes sont là. Thibaut Maupin attaque juste avant que nous fassions la jonction, après moins d'un km de montée. Il part seul et personne de l'échappée le suit. Dès que j'ai rejoint les autres échappés, j'accélère à mon tour et pars seul à la poursuite de l'homme de tête. Je gère mon effort et le rattrape mètre par mètre. Je mettrai un bon kilomètre avant de le rejoindre. Ensuite, on se relaie bien et je sens qu'il est au taquet alors que j'ai une petite marge...

Je pense également au général et me dis qu'il faut creuser des écarts ! Au panneau 5 km, j'accélère l'allure et je vois qu'il y a une roue d'écart entre nous. Je me mets alors à bloc et l'écart augmente petit à petit. Je sais qu'il ne reviendra pas et que la victoire d'étape est acquise (sauf accident). Je passe donc en tête au sommet du dernier GPM et donne tout jusqu'à la ligne d'arrivée en pensant désormais au général. Thibaut termine second à 46". Le troisième est à 1'36".

Très content. Je gagne enfin ! Sur une course par étapes, c'est encore mieux. Je porterai le maillot jaune de leader sur le chrono le lendemain matin et partirai en dernier...

Deuxième étape : Motz / Béon (18,1 km)

Sans matos spécifique à part une roue pleine (cf. photo), je sais que ça va être très dur de conserver le maillot.

Je suis plutôt efficace dans la première partie du chrono jusqu'au fameux rond-point où l'on prend à droite. La route est désormais plate et exposée au vent. Les 4-5 derniers kilomètres sont très durs pour moi et je dois perdre beaucoup de temps. Je donne tout et passe la ligne en 25'26". 30ème de l'étape, à 2'25" du vainqueur Geoffrey Lucat qui me prend le maillot pour 35". Je rétrograde 5ème au général mais les écarts sont serrés puisque le second est à 10", le troisième à 25", le quatrième à 29" et moi à 35". La course est encore très ouverte.

Troisième étape : Seyssel / Seyssel (93,8 km)

Là encore, la première partie de course est relativement facile. Le peloton arrive quasiment groupé au pied du gros morceau de l'étape : la côte de Droisy.

Dès le pied, je ne me pose pas de question et accélère l'allure. Le maillot jaune est dans ma roue. Le peloton s'étire mais plus d'une quinzaine de coureurs sont encore au contact. J'insiste un bon moment avant de voir que le trou est fait derrière. Je me relève un peu et c'est un équipier du maillot jaune, David Blanc, qui prend les commandes. Je fais l'inventaire des 4 autres coureurs qui m'accompagnent et m'aperçois qu'il manque le second du général, le troisième et le quatrième ! Parmi le top 5 il n'y a que le maillot jaune et moi.

Mais le second n'est pas loin. Je décide d'en remettre une couche en accélérant encore. Thibaut parviendra cependant à rentrer. Nous sommes donc 6 en tête à mi-pente. L'écart est déjà de 30" avec nos premiers poursuivants. L'équipier du maillot jaune est très fort dans la deuxième partie d'ascension. Il roule vite et je ne suis pas au mieux. Je m'accroche, en dernière position de l'échappée. On passe enfin au sommet. L'écart est désormais supérieur à la minute avec le contre. Le peloton est à peine 30" plus loin.

Je suis encore dans le dur dans le second GPM et ne peux que suivre. Le train imprimé par le coéquipier du leader annihile toute attaque. Dans la descente, je sens que derrière ça bouge puisqu'on voit des voitures au loin. L'écart s'est réduit. Au pied du dernier GPM Joris Chavanne rentre sur l'échappée. Nous sommes désormais 7 à ouvrir la route.

Attaque de Léo Vincent pris en chasse par Thibaut Maupin et le maillot jaune peu avant le somme. Je bascule en 4ème position. Thibaut est très actif et tente à de nombreuses reprises de piéger le leader. Je tente aussi plusieurs fois ma chance. Mais cela s'avère inutile : les deux coureurs de Seyssel sont très forts.

Léo Vincent sort au début de la descente et ne sera plus revu. A la fin de la descente, un groupe d'une dizaine de coureurs fait la jonction, si bien qu'on se retrouve à une petite quinzaine en tête. Retour du troisième et du quatrième du général notamment... Je prends un petit coup au moral.

De nombreuses attaques sont portées et le maillot jaune contrôle parfaitement. Thibaut tente une dernière fois, je prends sa roue et nous creusons un petit écart, 50 mètres peut-être. Mais notre tentative échouera encore. Arrivée groupée derrière le vainqueur de l'étape. 13ème place. Je prends une petite cassure de 3" lors du sprint. Cela ne change rien pour moi mais Thibaut qui était second du général avant l'étape passe troisième...

4ème du général final, Matthieu Perrin ayant lâché dans le final.

Au général, Geoffrey Lucat s'impose devant Julien Maitre et Thibaut Maupin.

Un bilan positif de cette épreuve même si je prends cher sur le chrono. Il va falloir travailler ce point faible... Geoffrey Lucat était très fort et bien entouré. Il a fait un excellent chrono !

Classements : http://www.rhonealpescyclisme.com/images/Route/resultatsroute/Seyssel23062013/Pays_de_Seyssel_2223062013.pdf

Merci beaucoup aux coureurs du VC Rumillien Cédric, Thomas, Patrice et notamment Guy.

Profil des 3 étapes
Profil des 3 étapes
Profil des 3 étapes

Profil des 3 étapes

Sur le replat, après le dernier GPM.

Sur le replat, après le dernier GPM.

J'emmène un petit groupe. Le vainqueur du général est en dernière position.

J'emmène un petit groupe. Le vainqueur du général est en dernière position.

Les 50 derniers mètres...

Les 50 derniers mètres...

Soulagement !

Soulagement !

Troisième étape, dans le premier GPM.

Troisième étape, dans le premier GPM.

Troisième étape, je suis dans le dur dans le second GPM.

Troisième étape, je suis dans le dur dans le second GPM.

Ca va mieux.

Ca va mieux.

Je passe la ligne en dernière position du groupe. Merci à Cran Cycles pour les photos : http://www.crancycles.com/

Je passe la ligne en dernière position du groupe. Merci à Cran Cycles pour les photos : http://www.crancycles.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by flogrimpeur
commenter cet article

commentaires

Rodolphe 24/06/2013 22:19

Pour une première tu as fait ça proprement : à l'origine du contre, retour en solo sur la tête puis tu finis seul, de quoi bien en profiter (malgré le classement général)... génial ! En les écarts derrières sont impressionnants.
Quant au chrono, je n'ai pas vu le profil mais vu la moyenne du vainqueur ça devait être hyper-roulant... et sans vélo spécifique, point de salut (encore pire avec un gabarit de crevette comme toi ou moi :-P). Savoure déjà cette première gagne, qui te servira assurément de déclic (j'attends la mienne depuis 1995 que je fais du vélo, mais je ne désespère pas ^^).

Théo 04/07/2013 19:29

Oui de toute façon, le travail paye toujours.

J'ai commencé le vélo l'année derniére, j'ai levé les bras qu'une fois mais on était que 2 , juniors ufolep. et après j'ai gagné une course par étapes en ufolep mais j'ai pas levé les bras vu que ça s'est joué sur la régularité.

Après j'ai envie d'en claquer une belle comme toi aussi :)

flogrimpeur 03/07/2013 16:37

Persévère et tu verras que ça paiera. Même si ça peut être long. 6 ans de vélo pour enfin lever les bras...

Théo 03/07/2013 16:17

Je suis ton blog depuis plusieurs mois, j'aime vraiment.

Comme dit plus haut, passé du lâché du peloton a celui qui gagne. C'est aussi une victoire, t'as le même parcours que moi sauf que moi je traîne encore un peu a l'arriére et que j'ai peur de frotter.
Il faut dire que les profils des courses chez moi ne correspondent pas a mes qualités mais il faut faire avec.
Des courses toute plates avec un unique talus et beaucoup de vent.. des courses de bordures.

Continue comme ça.

flogrimpeur 01/07/2013 14:29

Merci Christophe. J'espère que ça fera un déclic. C'est motivant...

lemerle christophe 01/07/2013 10:54

un grand bravo a toi g vu ta mére ce matin!chapeau c pas tout le monde qui passe du laché par le peloton (a cause de la peur de frotter),a faire des bonnes places et enfin a gagner tout ca en moins de 3/4mois!!!je suis content pour toi j'ai connu la meme chose avant de me dévoiler et faire 5éme de la classique des alpes et premiers francais(a l'époque des Mondory,bonnet et quelques rabobank)bravo a toi

olive 24/06/2013 21:38

C'est fait est bien fait !!!!!!!!! Te voilà maintenant avec une pancarte dans le dos :-) ....Bravo

Souvenir ...............http://teamsalvoldi.skyrock.com/33.html

flogrimpeur 24/06/2013 21:42

Merci.

Je ne me rappelais plus de mes objectifs 2009... J'ai mis du temps, mais le compteur est enfin débloqué. :)

Kant 07 24/06/2013 20:16

Félicitations Flo, victoire magnifique. Je suis vraiment content pour toi. C'est une belle récompense bien méritée !

flogrimpeur 24/06/2013 20:28

Merci. :)

idole38 24/06/2013 11:36

Félicitations pour cette victoire d'étape tant attendue et tant méritée !!!

flogrimpeur 24/06/2013 16:42

Merci. Oui, très content. Je l'avais cochée depuis un moment celle-là...

Présentation

  • : Flogrimpeur
  • Flogrimpeur
  • : Blog de Florian CALLET, cyclosportif au Team Vercors
  • Contact